"L’homme est condamné à être libre" - Jean-Paul Sartre

En exprimant ce qui semble être une contradiction, Sartre veut nous faire comprendre que la liberté est la seule limite de l'Homme. Essayons de comprendre ce qu'il entend par là.

Jean-Paul Sartre en 1965

La liberté du choix et l'obligation de prise d'action

Pour Sartre, l'Homme ne subit pas les choix d'un dieu. Son athéisme lui fait donc penser que nous sommes libre des choix que nous faisons.

Au delà d'être libre de faire ces choix, nous sommes obligés d'en faire. La liberté impose de faire ces choix. Si un dieu ou une entité supérieure prenait les décisions d'un individu à sa place, nous ne serions plus libre. En étant seul face aux situations, nous sommes donc obligés, forcés d'agir.

Embrasser sa liberté

Il faut voir dans cette citation que la liberté de l'Homme est individuelle mais aussi collective.

L'Homme s'auto-détermine et cela lui permet de donner du sens à sa vie mais aussi à celle des autres. Il ne faut pas être défaitiste, la société, l'époque, les moyens techniques ne nous limitent qu'en partie. L'Homme peut redéfinir ces règles s'il s'en donne les moyens.

La liberté est aussi à chercher du côté de l'impossible. On peut agrandir sa liberté en repoussant les limites.

Découvrez plus en profondeur la pensée de Sartre dans cette interview