Vous avez l'impression que vous n'êtes doué.e en rien, que vous n'avez aucun mérite et que vous n'êtes pas légitime de vos succès ? Il se pourrait bien que le syndrome de l'imposteur vous guette. Heureusement, ceci n'est sûrement que passager et en travaillant sur soi, il est possible de vaincre cette petite voix qui vous fait douter de vous. Dans cet article, on vous donne 7 conseils pour vaincre le syndrome de l'imposteur.

Nos 7 meilleurs conseils pour se débarrasser du syndrome de l'imposteur

Ignorer la petite voix

Et si on commençait par faire abstraction de cette petite voix qui vous rappelle sans cesse que vous ne méritez rien ? En choisissant de lâcher prise et de l'ignorer, vous pourrez ainsi aller de l'avant plutôt que de stagner.

Cesser de se comparer aux autres

Se comparer aux autres n'a jamais rien apporté de bon, si ce n'est de la frustration. Si cela peut se trouver être rassurant dans certaines situations, ceci est majoritairement un mauvais réflexe. En effet, en se mesurant à d'autres personnes, nous avons tendance à nous dévaloriser et à perdre confiance en nous. Il est donc très important de réussir à faire la part des choses et à se rendre compte que chacun est unique et suit son propre chemin. Là où vous réussissez, peut-être que les autres échouent !

Arrêter d'être perfectionniste

Rappelez-vous que rien ni personne n'est parfait et qu'être perfectionniste nourrit le syndrome de l'imposteur. Vouloir atteindre la perfection est contre-productif. Pensez donc à prendre du recul et à vous demander quand est-ce réellement suffisant pour vous.

Changer sa façon de penser

Nous sommes les maîtres en matière de dévalorisation. Nous sommes même bien souvent nos propres persécuteurs. Alors, si on apprenait à se parler gentiment, pour changer ? En transformant toutes les négations que vous vous dites en positivité, vous y verrez déjà un peu plus clair. Par exemple, apprenez à vous dire "Je ne le sais pas encore, mais je continue d'apprendre" plutôt que de vous dire "Je ne sais rien du tout".  En plus de moins vous mettre la pression, vous apprendrez à être bienveillant envers vous-même !

Être humble et dire ce qu'on sait

Parfois, certaines conversations font que vous avez la place de l'expert et les gens attendent de vous que vous sachiez tout sur le sujet. Rassurez-vous, personne ne peut tout savoir. Si dans ces situations vous angoissez parce que vous avez le sentiment de passer pour un imposteur, alors ne dites que ce que vous savez, rien d'autre. Il est tout à fait normal que votre savoir et vos compétences aient des limites. Il est préférable de faire usage d'humilité plutôt que d'arrogance.

Savoir que l'échec est inévitable

Avoir peur de l'échec est normal, néanmoins il est inévitable. Heureusement d'ailleurs, car c'est le fait d'échouer qui vous permet d'apprendre. Néanmoins, il ne faut pas oublier une chose très importante : échouer ne fait pas de vous un imposteur et cela ne remet pas votre personne en cause. L'échec fait simplement partie de la vie.

Agir !

La pire ennemie du syndrome de l'imposteur ? C'est l'action. En effet, ce syndrome se nourrit essentiellement dans l'abstraction, il lui est impossible d'agir lorsque vous êtes en action. De ce fait, il est important de passer à l'action et d'agir si vous voulez prouver au monde que vous n'êtes pas un.e escroc !

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à nous donner votre avis via notre page Facebook ou notre Instagram !