Certains diront que dire "oui" plus souvent est bénéfique. Pourtant, dire "oui" pour faire plaisir aux autres alors que l'on rêve de dire "non" peut s'avérer être un vrai calvaire à vivre au quotidien. Si vous faites partie de ceux qui n'osent pas dire "non", qui ont peur de culpabiliser ou de froisser quelqu'un en répondant par la négation, voici quelques astuces qui devraient vous aider à arrêter de dire "oui" à tout.

Quelques astuces pour apprendre à dire "non" au lieu de "oui"

Analyser la situation

Lorsque quelqu'un vous demande un service ou vous propose de sortir, avant de répondre tête baissée, prenez le temps d'analyser la situation. Marquez une pause et interrogez-vous sur ce que vous ressentez et sur vos envies. Éprouvez-vous un sentiment de culpabilité ? Avez-vous envie de rendre ce service ? Est-ce que cela affecte vos valeurs ou vos désirs ? Est-ce grave si vous dites non ? Cela vaut-il la peine de dire "oui" ? Le tout est de se poser les bonnes questions avant de répondre bien qu'il n'y ait pas de bonnes réponses à ces interrogations.

Avoir confiance en soi et ne pas culpabiliser

Avoir la fâcheuse habitude de dire "oui" alors que l'on voudrait répondre le contraire peut pointer un manque de confiance en vous. En effet, pour oser dire "non" il faut que vous croyez en vous. Souvent, la peur de blesser, de vexer ou de décevoir prend le dessus, mais il faut aussi que vous soyez en accord avec vous-même et vos envies avant tout ! Vous avez le droit de ne pas être d'accord et de refuser sans avoir à présenter d'excuses : cela ne fera pas de vous quelqu'un de méchant, d'égoïste ou de désagréable.

Apprendre à dire "non"

Si vous voulez arrêter de dire "oui" à tout, il faut donc apprendre à dire un peu plus souvent "non". Pour commencer, entrainez-vous lorsque la demande n'est pas très importante. Vous verrez que bien souvent, cela ne chagrine même pas votre interlocuteur et qu'il n'y a donc aucune raison de culpabiliser ou de paniquer.

Savoir formuler autrement

La vérité, c'est que rien que le mot "non" vous fait peur, car il sonne comme une insulte. Si vous n'osez pas le dire, dites-le d'une autre manière : par exemple, dites la vérité (que vous êtes déjà pris à ce moment-là) ou optez pour un gentil mensonge (comme le fait que votre famille vous rend visite au même moment). Si par ailleurs vous arrivez enfin à dire non mais que vous avez tout de même peur de la réaction de votre interlocuteur, alors apprenez à reformuler autrement votre réponse : vous pouvez toujours essayer de lui proposer une alternative ou un compromis pour montrer votre bonne foi.

Et vous, apprendre à dire "non" faisait partie de vos résolutions pour 2020 ? Si oui on espère avoir pu vous aider à la tenir. N'hésitez pas à lire nos autres articles et à les partager. Vous pouvez également nous retrouver sur Facebook. Bonne journée à tous.